Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog à part

Si ça ne vient pas de l'AFP c'est que ça n'est pas réellement arrivé!


Guerre au sein de la Mocro Maffia 14

Publié par Desmoulins sur 31 Août 2021, 14:34pm

Catégories : #Mocro Maffia, #Trafic de drogue, #Belgique, #Pays-Bas, #Criminalité, #crime organisé

Dans la nuit du 26 au 27 octobre, Brennan Dalfour, 29 ans, est abattu vers 1h30 dans la rue Jacob Krausstraat à Amsterdam-Ouest. Il était connu de la police tout comme plusieurs autres membres de sa famille. Brennan est le frère de Marlon, invalide depuis qu'il a été visé dans une tentative de meurtre en août 2009 (mené par le même gang qui a tué Onno Kuut en 2009) et le cousin de Brian Dalfour, tué en 2015 dans un deal de drogue. Selon plusieurs sources Dalfour était lié à Jaïr Wessels et Omar T..

Panorama

Panorama

L'affaire qui va beaucoup occuper les policiers d'Amsterdam c'est la disparition de Naima Jillal, 52 ans le 20 octobre à Amsterdam aurait probablement été enlevée en lien à un conflit dans la pègre. Selon des sources elle est proche de groupes actifs dans le trafic de drogue et notamment du trafiquant surinamais Roger «Piet Costa» P..
Naima a été vu pour la dernière fois en train de monter dans une voiture sur la Gustav Mahlerlaan. Elle aurait probablement été enlevée en lien à un conflit dans la pègre. Selon des sources elle est proche de groupes actifs dans le trafic de drogue et notamment du trafiquant Roger «Piet Costa» P., 47 ans, Mustapha el Fachtali et de Ridouan Taghi. Son nom est apparue dans plusieurs affaires notamment une en lien avec Bridjanand «Opa Frits» B.  en 2017 où il a «été vu à plusieurs reprises avec elle dans la région de Rotterdam (4 et 18 avril et 17 juillet à la crêperie De Oude Maas). Naima originaire d'Utrecht, opérait depuis Malaga comme une sorte de mule et revenait justement d'un voyage en Espagne. Elle a été dans le viseur d'une enquête depuis la saisie de 3776 kilos de cocaïne le 30 mai 2016. Elle est décrite même comme un investisseur important et elle aurait pu être tuée après l'échec d'un envoi de cocaïne. Son domicile a été visité et des objets ont disparus et certains effets personnels retrouvés dans une benne à ordures. Sa présence est constatée aussi dans l'enquête "Nile Goose" et la découverte de 1143 kilos de cocaïne dans un entrepôt à Raamsdonksveer (avec Florian van L.). Dans l'opération «Pineapple» elle joue un rôle important dans l'importation de conteneurs en provenance du Costa Rica. Elle apparaît sous la dénomination «femme marocaine nommée Bea». Grâce au crackage de PGPSafe en 2017 Naima a été identifiée comme «Tante» et on l'a vu en discussion avec Roger P. et Mustapha el Fachtali. Elle aurait aussi été mêlé à la firme «De Groot Fresh Group». Il s'agissait on le voit d'une personne d'intérêt mêlée à plusieurs affaires mais probablement pas une baronne de la drogue comme relaté par certains médias. Néanmoins elle semble avoir eu des compétences en terme de logistique en jonglant sur plusieurs réseaux en même temps. En juin 2020 des photos des restes du corps de Naima circulent dans le milieu criminel et en mars 2021, des vêtements et un sac à main ont été trouvés sous le sol d'un hangar de la zone portuaire d'Anvers.
Dans le même temps, la police révèle qu'un homme surnommé «Bolle Jos» (ou «Kleine Josje») serait lié à sa disparition. Se cachant à Dubaï, il est cité dans le dossier Eris lié aux activités du Caloh Wagoh MC et son nom a été cité dans le meurtre de Stefaan Bogaerts gérant d'une société de location de conteneurs. Il est le fils d'un "gros nom" du port d'Anvers.

Gazet van Antwerpen

Gazet van Antwerpen

En parlant du port d'Anvers, celui-ci connaît toujours son lot de coup de canif dans le contrat de la part de ses employés. Début novembre 2 d'entre eux sont arrêtés pour avoir contribué à l'importation de 750 kilos de cocaïne. Cette cargaison de drogue aurait été prise dans un conteneur de quinoa le 17 septembre 2019.
Un des suspects, Ishmael E.K. travaille comme chauffeur auprès de la société portuaire DP World, où il fournit et transporte des conteneurs vers des navires amarrés. L’autre suspect est Rachid M., inspecteur au quai 17. Il doit vérifier si les conteneurs ont été correctement déplacés et si les conteneurs vides ont été collectés. M. vient de Kiel près d'Anvers, mais vit aux Pays-Bas depuis un certain temps.
La police a retrouvé les deux suspects, notamment en visionnant des images prises par une caméra. Des caméras de surveillance sont en effet présentes à de nombreux endroits sur les quais de DP World. Au moment de «l'enlèvement», les deux dockers avaient été repérés à proximité des conteneurs suspects, alors qu'ils n'auraient pas dû être là du tout. 
Durant le même mois à Waasland, 2 hommes de 18 et 49 ans sont interpellés en train de récupérer de la cocaïne dans un conteneur "géré" par la société Medrepair, une filiale de la compagnie de navigation MSC (la même compagnie qui «gérait» le bateau des 16,5 tonnes de cocaïne à Philadelphie). En mai dernier, plus de 1,3 tonne de cocaïne a été trouvée dans l'un de ces conteneurs. Des employés de l'entreprise avaient également été arrêtés dans le cadre de cette enquête. 

Van Maercke Prefab

Van Maercke Prefab

Cette une information qui a moins circulé (surtout en France) mais qui pourtant fait écho à l'assassinat de Derk Wiersum en septembre dernier. C'est un confrère Philippe Schol qui est grièvement blessé de 3 balles le 6 novembre 2019 à Glane (près d'Enschede) à la frontière allemande. La victime de 43 ans a déclaré que deux Marocains, qu'il connaissait, lui ont tiré dessus. Ils conduisait une VW Polo.  Carl Luttikhuis, doyen du barreau d'Overijssel, a déclaré au journal Tubantia que l'attaque contre Schol pourrait être liée à son travail d'administrateur lors de la faillite d'un club de gym Olympic Gym. L'Olympic Gym à Hengelo a été déclarée en faillite en juillet de l'année dernière. Schol a signalé à la police le vol de la succession du gymnase en faillite et a tenu le propriétaire personnellement responsable de dommages et intérêts s'élevant à 2,4 millions d'euros, selon le journal Tubantia sur la base du dernier rapport de faillite. (Crimesite)
Si l'issue a été moins dramatique qu'en septembre, il va sans dire que cette attaque a aussi beaucoup choqué aux Pays-Bas. Et même si le contexte peut sembler différent, la question de la sécurité des avocats et journalistes a de nouveau été soulevée. Les attaques et menaces semblant continuer de plus belle.
Le même jour, Enchi Alberto, est abattu au volant de sa voiture à Putsebocht dans le sud de  Rotterdam. Selon De Telegraaf des rumeurs circulent selon lesquelles il serait impliqué dans le vol d'un lot de drogue.
Le 28 novembre à Anvers cette fois c'est Mohamed B., un exploitant d’un magasin de téléphonie à Borgerhout qui est blessé par balle à l’abdomen. En mars 2020 Deux frères âgés de 28 et 33 ans, sont arrêtés pour la deuxième fois par la Police Judiciaire Fédérale d’Anvers. Ils avaient déjà été interpellés peu après les faits mais avaient du être relâchés, faute de preuve. 

Tubantia

Tubantia

La récente vague d'attaques dans le Milieu d'Anvers semble être principalement dirigée contre le gangster disparu Gabriel C. et son entourage. Un certain nombre de gangs chassent Gabriel (de son vrai nom Aslim) parce que lui et ses hommes de main auraient volé de grandes quantités de cocaïne. Il aurait fait l'intermédiaire entre les organisations criminelles et le milieu portuaire pour recruter les dockers pour faire sortir les chargements de cocaïne. Plusieurs de ces cargaisons ont été saisis par les autorités belges, notamment une siglée «88». Mais cette cocaïne a refait surface et ses propriétaires, sans doute des albanais, ont compris qu’ils s’étaient "fait doublé" par Gabriël C., qui a préféré disparaître. (VRT)
Il y a une semaine une grenade a visé une maison de la famille de C. sur la Heystveltsraat à Deurne. Le lendemain c'était le magasin de téléphonie appartenant à Mohamed B., un beau-frère de Gabriel, qui a essuyé des tirs. Encore 24 heures plus tard, deux grenades à main ont explosé sur la pelouse d’un immeuble d’appartements à Merksem. La police pense même qu'une des attaques à la grenade qui a visé le docker Tarik B., en 2018 visait en fait Gabriel. Selon VRT il a même tenté de faire croire à sa mort en Gambie avec un faux certificat de police décrivant sa noyade en Afrique.

Cotisation pour un meurtre

Durant ce mois de décembre, les audiences du procès Marengo continuent et le principal témoin continue à fournir des informations à la justice sur les activités du groupe de Ridouan T.. Il a indiqué qu'en octobre 2016 un règlement de comptes a visé Abdelkarim A. à Utrecht. T. a voulu le tuer car A. ne lui avait pas payé les 200 kilos de haschisch. Nabil a fait des repérages en préparation du meurtre mais les tentatives ont échoué par trois fois. Il semble selon Nabil que plusieurs criminels d'Utrecht se soient cotisé pour donner à T. les 130 000 euros qu'il réclamait à A., afin de le retirer de la hit list. Chacun a donné entre 5 et 10000 euros même Saïd R. bras-droit de Taghi qui avait donné une semaine au groupe pour réunir la somme.
Dans une autre déclaration il a indiqué que son T. avait un informateur dans la police qui a aidé à recueillir des informations pour des règlement de comptes. B. a raconté comment il avait vérifié les plaques d'immatriculation par le biais de la petite amie de son frère travaillait dans la municipalité d'Amsterdam. Il a payé 100 euros par plaque d'immatriculation, moins cher que le prix dans la rue de 150 euros. Une des plaques avait été celle de la voiture dans laquelle Martin Kok circulait et qui a été visé par une bombe en décembre 2016.
On a donc 15 prévenus (dont deux frères de Saïd R. pour répondre des meurtres de Ronald Bakker, Samir Erraghib, Ranko Skecic, Martin Kok, Hakim Changachi et les tentatives sur Abdelkarim A. et Khalid B. 

Martin Kok (Teller Report)

Martin Kok (Teller Report)

Walid M., justement un des prévenus, originaire d'Utrecht est soupçonné d'avoir préparé une attaque au bazooka contre la boutique Spyshop de Nieuwegein en 2015. Une attaque qui n'aura finalement pas lieu. Walid serait un membre du réseau de Ridouan. Il est soupçonné d'avoir livré des bazookas et des grenades à main pour l'attaque prévue contre le spyshop. Entre autres choses, il a eu des contacts avec un autre suspect, Mario R., concernant le fonctionnement du bazooka et pour se procurer une voiture. Il serait également le lien entre l'organisation de T. et un groupe de Rotterdam qui aurait dû mener l'attaque. La justice pense pense même que Walid et le co-suspect Arthur M., avaient l'intention de mener eux-mêmes une attaque le 19 octobre 2015. Arthur était déjà impliqué dans l'affaire de la cache d'armes découvert à Nieuwengein.

Un autre "baron" assassiné

Le 12 décembre en fin d'après-midi vers 17h15, c'est Rachid Kotar, 39 ans, a été tué par balles près d'un gymnase à Amstelveen, dans l'agglomération d'Amsterdam par des inconnus dans une voiture blindée. Son fils de 4 ans qui l'accompagnait n'a pas été blessé. Kotar apparaît dans les dossiers de la police en tant que contact et comptable de du trafiquant Samir «Scarface» Bouyakhrichan, qui a été liquidé en Espagne en 2014. Une source indique que Rachid était un acteur incontournable du trafic et que ces dernières années aucunes grosses cargaisons de drogues n'entrait à Rotterdam ou Anvers sans son aval.
Si l'enquête a permis les arrestations de 3 personnes. Le commanditaire reste mystérieux. Certes la victime ne manquait pas d'ennemis mais il était aussi puissant. Toutefois une piste pourrait se dégager car l'un des suspects était un membre du Green Gang, une bande de jeunes du sud-ouest d'Amsterdam dont j'ai déjà parlé ici. Ils avaient servis de nervis pour le compte d'un baron de la Mocro Maffia (lire les épisodes précédents). On table donc sur une rivalité entre réseaux.

Dans l'épisode prochain on s'attardera sur la situation explosive en Espagne et aussi sur l'arrestation de Ridouan T..

 

 

Crimesite ; Telegraaf ; Tubantia ; 7sur7

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents